L’interview décalée de Tom Tom

Il est beau, il est fort, il a gagné 4 fois les Templiers et a été champion du monde de trail en 2009: Thomas Lorblanchet est un mec énervant. Un jour, il est même devenu parrain de notre #TeamDouzaleur et a commencé à courir décalé. C’est dans l’intimité de sa salle de bains que nous avons interviewé la légende du trail français :


« C’est pas Tom qui prend le trail, c’est le trail qui prend Tom. Moi le trail, il m’a pris, j’me souviens, un mardi »

"I came like a king, I'll leave like a legend" (Zlatan Lorblanchet)

« I came like a king, I’ll leave like a legend » (Zlatan Lorblanchet)

Ton âge?
J’ai eu 20 ans en l’an 2000.

Ton dernier pari stupide?
Vouloir enchaîner Western et UTMB…

Tu bornes plutôt to be alive ou to be wild?
En fait un peu des deux mon capitaine. Courir l’esprit léger, les cheveux au vent (mais sans la barbe) m’aide à me sentir un peu plus alive au quotidien.

C’est qui le plus fort: le renard ou la belette?
Sans hésiter la Belette ou tout du moins MA Belette. À mes côtés depuis mes débuts. On se connaît depuis que l’on a 12 ans.

Combien de dossards penses-tu avoir accrochés dans ta carrière à 10 près?
Faisons un rapide calcul : en additionnant l’âge de mon chat, multiplié par le nombre de kilomètres de mon ancien 806, divisé par le nombre de rubalises au championnat de France FFA auquel on ajoute le nombre de chaussures de running dans mon garage, on arrive approximativement à une grosse centaine je pense…

img-20161110-wa0006

Ce n’est pas la taille qui compte. Non, vraiment. (photo Pixel En Cime / David Gonthier)

Entre nous, la taille de tes mollets est-elle vraiment règlementaire?
Règlementaire je ne sais pas ! En tout cas, ils sont bien plus petits que ceux de mon père!

Pourquoi Douzaleur alors que tu cours le marathon à plus de Seizaleur?!
Parce que l’important c’est de durer et qu’avec la distance, le Douzaleur n’est pas si facile à tenir. Non sincèrement.

Un mot au collectif Douzaleur?
Merci pour votre bonne humeur, pour votre petit vent frais dans ce milieu qui n’en finit plus de se prendre au sérieux.

L’humour peut-il encore sauver le trail selon toi?
On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui… Dans un microcosme de plus en plus pressurisé, il est bon de remettre parfois l’église au centre du village. L’humour, sans être forcément la solution, est de loin l’un des moyens les plus universel et simple qui nous est donné pour sauver ce qu’il reste de l’esprit originel de la discipline.

img-20161110-wa0004

Oui, l’humour peut sauver le trail. La preuve en images (Thomas et françois en 2011 au Signes Salomon Trail).

4 commentaires
  • Babaorun

    Fan ! Bravo pour ces questions si pertinentes, les réponses pleines de profondeur et ENFIN big up aux photos splendides !

  • Jeffersson

    Un champion hors pair, avec une vraie mentalité.
    Exemplaire !

  • Gabriagues

    Sympa
    Continuez ds ce sens.

  • JohnT

    Bravo Tom-Tom de t’être lancé dans cet exercice. Tu as un super état d’esprit, j’adore 🙂